Antikes auf Französisch

Besuch der Theateraufführung "Caligula" von Albert Camus in München

CALIGULA - la pièce de théâtre d’Albert Camus (la mise en scène à Munich)

Nous, les élèves du français (au 4e sem.) ont lu CALIGULA, la pièce de théâtre d’Albert Camus et après avoir trouvé la possibilité de pouvoir la voir cette saison seulement à Munich, nous avons réalisé cette idée samedi le 5 mars 2016 (en prenant le train après les cours – et en retournant par le train de nuit après la présentation). Et comme Camus nous a appris que "La vérité n’est pas le bout du chemin, elle est le chemin même", nous y sommes allés. Nous avons vu une mise en scène magnifique qui a gagné dès le début de l’intensité. Sans un moment de fatigue, nous avons vu un spectacle de plus en plus impressionnant jusqu’à la fin, qui nous a beaucoup plu. Camus et Caligula nous avaient encouragé à choisir cette liberté d’y aller, car "La liberté n’offre qu’une chance d’être meilleur, la servitude n’est que la certitude de devenir pire". Notre excursion au théâtre nous a enrichi, c’est sûr, et non seulement à cause de l’expérience des trois trains de retour à partir d’une minute après minuit ….

Quelques mots et idées du théâtre, de Camus, qui ont accompagné notre retour:

des patriciens:

  • Entre nous, les empereurs ne manquent pas.
  • Non, nous manquons seulement de caractères.

et de Caligula:

  • C’est moi qui remplace la peste.
  • Et désespérer une jeune âme est un crime.
  • J’ai donc besoin la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.
  • J’ai simplement compris qu’il n’y a qu’une façon de s’égaler aux dieux: il suffit d’être aussi cruel qu’eux.
  • Mais un tyran est un homme qui sacrifie des peuples à ses idées ou à son ambition.
  • Je veux seulement la lune, Hélicon.
  • (au miroir) La logique, Caligula il faut poursuivre la logique.
  • Je sais que rien ne dure.
  • La peur non plus ne dure pas.
  • Si j’avais eu la lune, si l’amour suffisait, tout serait changé.
  • Je sais pourtant, et tu le sais aussi, qu’il suffirait que l’impossible soit.
  • Oh, cette nuit est lourde!

Les mots suivants de Caligula montrent bien la valeur de ce voyage pour nous: "L’erreur de tous ces hommes, c’est de ne pas croire assez au théâtre."

Text: GK Französisch und Frau Kloer (Schuljahr 2015/16)

Aktuelle Seite: Home Projekte Antikes auf Französisch